Catégories : , Étiquette :

Été 70

Après une opération bénigne, Vincent profite de sa convalescence
pour s’occuper d’une blessure ancienne mal cicatrisée. Il écrit le
présent, celui d’un homme de soixante ans, et le passé de celui
qu’il a été à vingt ans. Il revisite l’été 70, son séjour aux
Pays-Bas où il alla enterrer un amour avorté — une liaison épistolaire
de deux années qui s’était achevée brutalement. Il était parti
malgré tout, jouant l’amitié, acceptant l’absurde au gré de ses
découvertes.

Quarante ans plus tard, Vincent recoud à petits points l’épisode clé
de sa vie affective. Les photos parlent. Il rouvre la plaie sans
nostalgie ni douleur. L’examine avec humour à la recherche
d’un souvenir clandestin sous l’oeil de Margot, la compagne
d’aujourd’hui.

D’une plume légère trempée dans une encre dense d’émotions, Jacky
Essirard nous brosse dans ce second roman un tableau très personnel de
cette saison aux accents mythiques : l’été 70.

Prix de base :

19,00