Catégories : , Étiquette :

Faraman

Le phare de Faraman n’est ni terre ni mer, le phare de Faraman n’est pas au bout du monde, et comme il n’est même pas au bord de l’eau il ne sert à rien, il n’est plus grand-chose, une lumière éteinte.


Au bout de la plage s’élèvent quelques bâtisses rases qui ne sont pas des maisons, plus vraiment non plus des caravanes. Là vivent des gens prisonniers du sable. Des gens qui ont un état civil mais qu’on ne connaît que par leurs surnoms. C’est dire si ici la loi est étouffée.

Dans cet univers où les laissés-pour-compte s’inventent une société de monstres et de truands, Bernard Madonna lâche une pute en fuite, et regarde la loi se recomposer. Puis apparaît l’étrange inspecteur Hublot, flic de son état et justicier de guerre lasse. Un premier roman comme une étude laboratoire sur la barbarie quotidienne.

Prix de base :

13,50