Les Sirènes du Kampuchéa

Heng, le guide qui cachait mal son double jeu ; Sven, l’humanitaire
qui n’aimait pas les enfants ; Saem et Soun, les deux facettes du
fonctionnaire communiste ; Monsieur le Doyen et sa
mystérieuse princesse ; le Médecin Général des Armées cherchant une
sirène dans les eaux du Mékong…

Au Kampuchéa, on le découvre bien vite, la traditionnelle Sirène
Dorée du palais royal cohabite avec les sirènes communistes des
lendemains qui chantent, avec leurs cousines capitalistes qui
attirent la population vers la société de consommation, et bien sûr
avec la sirène hurlante qui sonne les alertes.

Ces personnages réels et fantasmés peuplèrent l’univers quotidien du
narrateur qui fut l’un des cinq humanitaires français autorisés à
résider au Kampuchéa entre 1985 et 1987. Ses
récits se déroulent dans une société marquée par la guérilla des
Khmers rouges, par les absurdités d’un régime communiste bancal et par
le poids de l’occupation viêtnamienne. Dans ce contexte
violent et mouvant, les Cambodgiens comme les rares expatriés
développent une surprenante capacité de résilience.

Au fil des drames et des scandales, derrière l’ironie et le
grotesque, se dégage un propos profondément humain sur une page méconnue
de l’histoire contemporaine.

Prix de base :

19,00